PREUSSISCHBLAU

Vibrations chamaniques du souffle
Classique, Blues, Minimal, Rock & Roll et Techno

S’aligner:
Sören Birke, Gerd Conradt, Olaf Garbow
& Invités

Les trois virtuoses respirent – fort, calme, rythmique, choral – respirant des vibrations comme un dialogue.
Avec leurs harpes juives, ils improvisent « le museau libre » et créent un cosmos sonore vibrant électroniquement et rythmiquement fascinant à travers le jeu de khomus des chamans yakoutes, harmonica, duduk, shruti box. Les harmoniques et les sous-tons complètent le programme. En métal ou en bois, l’instrument diphonique aux 4000 ans de tradition musicale a l’étonnant effet de relier le cosmos et l’être. Le corps comme espace de résonance, la colonne respiratoire qui amplifie les vibrations de la langue de l’instrument frappé, c’est une dimension qui s’étend dans l’univers.
Avec leurs techniques de jeu sophistiquées, ils créent des tonalités vibrantes qui calment et soulagent les tensions, qui régulent le flux de la respiration, dont l’effet hypnotique crée des images harmonieuses et laisse flotter les pensées troubles. La « magie magnétique », le « feu explosif » de la musique de Sören et Gerd est façonné par leur lien profond avec leur ville natale de Berlin.
En 1998, Gerd Conradt & Sören Birke fondent le duo « preussischblau » et jouent au « Zungenschlag-Festival ». 2009 avec MNO au 6e Festival international de guimbarde en Hongrie avec Sören Birke, Gerd Conradt, Lutz Glandien. 2011 Concert au 7ème Festival International de Harpe Juive en République de Yakoutie, le pays avec le point le plus froid de la terre (-70°). De nombreux autres concerts dans des festivals internationaux de harpe à mâchoires ont suivi.
En 2022, ils ont produit le 9e Festival et congrès international de la harpe juive à Berlin.

CD’s:
„preussisch blau“, 1998, Sören Birke, Gerd Conradt
„spiridon shishigin meets preussisch blau“, 2006, Spiridon Shishigin, Sören Birke, Gerd Conradt
“MNO: Aus der Mitte des Alphabets”, 2007, Sören Birke, Gerd Conradt, Lutz Glandien

Les musiciens:

Gerd Conradt
En tant que petit garçon, le célèbre cinéaste et auteur (né en 1941) a appris à connaître la guimbarde des bergers. Le début d’une nation fascinante qui ne le lâche plus et l’emmène à travers le monde. En 1986, le petit instrument discret est revenu dans sa vie, puisque son professeur de chant diphonique Sangit Waldner a également joué de la guimbarde et a appris la « respiration circulaire » pour le didjeridoo. En 1996, des musiciens de Touva l’ont invité à tourner un film au festival de musique du sud de la Sibérie. Le film « Dyngyldai » a été projeté l’année suivante au Festival du film de Berlin, auquel Spiridon Schischigin, le joueur de harpe juive le plus célèbre au monde, est venu et lui a donné un khomus, une harpe juive iakoute.
Gerd Conradt ne pouvait pas abandonner sa nouvelle passion. La harpe à mâchoires Yakut est devenue son accompagnement constant. Parfois, il se promène avec toute une valise pleine de guimbardes.
En 1999, il fonde la première table berlinoise des habitués de la harpe à mâchoires. Il ne peut tout simplement pas s’arrêter. « C’est addictif, cette inspiration et cette expiration profondes et constantes: après dix minutes, vous avez tellement d’oxygène dans le sang, vous êtes défoncé ! »
Film de 2000 « Vodka, guimbardes et chamans : le son de la Sibérie ». En 2008, il était le soliste de la guimbarde « Steel and Music » dans la Neue Elbland Philharmonie Riesa, dirigée par Christian Voss. Composition Karsten Gundermann. Une expérience indescriptible : avec la puissance diverse de l’orchestre derrière lui, le public attentif, curieusement émerveillé devant lui, il a réuni les différentes ambiances avec le tambour, la voix et la guimbarde.

Sören Birke
Le musicien, spécialiste de la culture et du théâtre, directeur culturel et associé directeur de la Consense Society for the Promotion of Culture mbH à la Kulturbrauerei Berlin a commencé en 1982 en tant qu’harmoniciste de blues autodidacte, a appris le violoncelle, la guimbarde, la boîte shruti indienne et l’instrument national arménien duduk, fabriqué à partir du bois de l’abricotier.
Depuis 1983, il tourne en Allemagne, aux États-Unis, en Australie, en Pologne et en Arménie lors de grands festivals avec des musiciens de renom tels que Gerd Conradt, Spiridon Schischigin, Dirk Michaelis, les 17 Hippies, Magda Piskorczy, Hu-Lu-Si, Lutz Glandien et Robin Hemingway.
Il a publié des livres et des CD et est co-initiateur de la campagne Music 2020 Berlin et de Musicboard Berlin.
« Gerd et moi sommes des gens curieux qui ne cessent de nous demander ce qui peut être mieux fait dans et pour la vie de tous les jours. Nous créons des événements où les questions se transforment en inspirations pour nous-mêmes et pour les autres et nous faisons de la musique ensemble.

Olaf Garbow
Né en 1966, le musicien et musicothérapeute a reçu une guimbarde en 1ère année de l’école pour aveugles, puis un piano et dans les années 1980, il est allé à la troupe de théâtre à Hambourg.
Il accompagne musicalement des poèmes, des contes de fées, des pièces de théâtre. joue de la harpe juive de Yakucia, du tambour sur cadre indien, du gong, de diverses flûtes, de la guitalele à six cordes, d’instruments de musique faits maison et de sifflets.
Il est également masseur et s’intéresse aux liens entre la musique et le massage. Faire de la musique et masser est très similaire. Lorsque vous improvisez en faisant de la musique, vous le ressentez beaucoup plus que lorsque vous jouez à partir de partitions. Lorsque vous faites de la musique ensemble, vous vous rapprochez ou il y a une résistance mutuelle à laquelle vous devez faire face.
Avec Gerd Conradt et d’autres, il a organisé la « Journée de la canne blanche : aveugle à Steglitz. Voir avec des bâtons », a organisé des événements avec l’Organisation d’aide aux aveugles de Berlin, ABSV – Association générale des aveugles et des malvoyants de Berlin & Handiclapped-Kultur Barrierefrei e.V., Exploratorium-Berlin, Legislatives Theater Berlin, LINGULINO Children’s Theatre et protagoniste du film « FACE_It ! » de Gerd Conradt.
Il est également membre des groupes berlinois « Lautmaler », « Lyrik & Laute », « Lebensgeister » et de la pièce radiophonique « Mephisto und die wise Frau ».
4 CD sont sortis avec lui chez UniSono Records, le livre & CD avec Anni Kaufhold : « Die bestialischen Verse », u.v.a.